Partagez | 
 

 Zayn K. Clifford ~. Dans le fond on est tous un peu barjo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zayn K. Clifford


avatar

Messages : 20

MessageSujet: Zayn K. Clifford ~. Dans le fond on est tous un peu barjo   Sam 25 Aoû - 23:22




Zayn K. Clifford


Élu from Cybèle

« Je refuse de me plier à un destin aveugle. La chance va et vient, il faut la saisir, il faut la surmonter. »



    Présentation


    Nom ♦
    Clifford. Il fait parti d'une famille nombreuse de sept enfants et est l'aîné de triplés. Ses deux cadettes sont aussi devenues des élues de Midgal. La réceptivité aux pouvoir du Démon doit être de famille.

    Prénoms ♦
    Zayn Keith.

    Age réel ♦
    Dix-neuf ans.

    Age apparent ♦
    Il n'y a pas de réelle différence entre son âge réelle et son apparence. Lui et ses jumelles sont entrés dans la Tour à l'âge de quinze ans, ils ont mûris, peut-être vieilli trop vite, mais commencent seulement à ressentir l'effet d'Horatius.

    Sexe ♦
    Masculin. ♂

    Quartier d'origine ♦
    Zayn est un enfant de la nature, de la forêt. Il vivait dans autrefois dans le très beau quartier de Cybèle.


Caractéristiques


Description physique ♦

First Part ~. Beginning of the End.

[ John, le protagoniste de cette scène est extérieur à la vie de M. Zayn K. Clifford. Il est le témoin d’une apparition peu commune, peut-être la plus extraordinaire de toute son existence. Cet instant restera gravé dans sa mémoire jusqu'à la fin de sa vie et bien plus longtemps encore. ]

Le crépuscule laissait apparaître ses premières lueurs teintées de rose pâle et d’ocre. La lumière diffuse subsistait après le coucher du soleil et John décida de rentrer enfin chez lui après avoir passé sa journée toute entière à travailler la terre. Aux abords des immenses montagnes de Zarcre, une légère brise remuait les branches dénuées de végétation, recouvertes de neige. Le vieil homme était assis sur une barrière de bois à la lisière de la forêt qui courrait le long de la vallée et qui mangeait les plus bas sommets des montagnes. Il éteignit sa pipe de bois et ce fut précisément au moment où John s’appuya sur ses jambes pour se relever qu’ils apparurent. Deux hommes. Un petit, jeune et blond comme les blés, et un grand, vieux et malfaisant. Ni une ni deux, John se leva et se dirigeant vers les intrus, il ne fit qu'entrouvrir la bouche avant de la refermer aussi sec. Ce qui suivit lui fit ravaler l'avertissement qu'il avait sur le bout de la langue.
Ils étaient humains, certes, mais tout en eux respirait l’étrange et le merveilleux. Le vieillard porta son regard sur le jeune blondinet qui venait de se mettre face à l'homme. Ces créatures appartenaient aux ténèbres, John en était certain. Et il n'en eut la confirmation que quelques secondes plus tard quand soudain, la silhouette du plus grand des intrus se mua, se contorsionna et d'humain, il devint monstre. Un cri d'angoisse passa les lèvres du vieil homme tandis que ses jambes le lâchaient. La terreur qui s'empara alors de lui fut comme une lame de couteau qui lui labourait les entrailles. Comment une chose pareille pouvait-elle exister ? La sagesse indiquerait qu’il parte maintenant, sur-le-champ, qu'il prenne ses jambes à son cou et vite ! ... Mais la beauté et l’étrangeté de cette apparition l’en empêchait comme si deux mains invisibles le retenaient et le maintenaient en position assise sur ce sol dur et froid.
En effet, l'homme venait de se métamorphoser en faune, immense et cornu. Ses pied de bouc raclait le sol avec rage et sa férocité pouvait se lire dans ses yeux de sang comme dans un livre ouvert. John ne réussit à détourner son regard du monstre que lorsque le jeune homme blond prit la parole. Il paraissait sûr de lui mais aussi déçu.

« Non, tu te transformes déjà ? Tu aurais au moins pu laisser durer le plaisir ! »

John sentait que cette rencontre était hors du commun, quelque chose d’agréable et d'effrayant à la fois. Sa silhouette était svelte et si agréable à l’œil que c’en était presque un crime. Il était vêtu d'un pantalon noir serré et de grandes bottes de cuir qui lui montaient juste au dessus du genou. Deux anneaux d'acier en marquaient le cuir de part et d'autre de ses jambes. Un manteau de la même couleur et surmonté d'épaulettes oranges pendait sur ses fines épaules. Il le maintenait ouvert malgré le froid qui sévissait sur la région. En dessous, il portait pour seuls vêtements une large lanière de cuir bardée d'une longue lame d'acier gris. Son torse n’était recouvert de rien d‘autre que de l‘air glacial de la nuit qui s‘installait peu à peu. John supposa qu’avec un monstre pareil à ses trousses, il n’avait pas vraiment eu l’occasion de se préoccuper de ce détail. Il donnait l’impression de sortir tout droit d’un monde inconnu et étrange. Son habit épousait parfaitement ses formes sans défauts et John ne pouvait pas détourner le regard de cet homme.

[ EN COURS ]

Le temps paraissait ne plus exister. Et dans le silence du crépuscule, le vieil homme avait l’impression que sa respiration, qui n’était pourtant pas si bruyante que ça, équivalait au bruit que peut faire un tambour de guerre au meilleur de sa forme. Le blond s’avança vers lui, comme l’aurait fait une procession : majestueusement et avec une lenteur insoutenable. Plus il s’approchait plus l‘urgence de partir se faisait ressentir, plus il réduisait la distance entre eux plus il sentait que toutes ses forces l’abandonnaient ; le laissant là, dans la terre humide, face à un homme qui avait un pouvoir de vie ou mort sur lui. Le fin visage du garçon était d’un blanc immaculé et la luminosité donnait à sa peau une couleur presque argentée, cela se voyait à peine. De la couleur de l’or, ses cheveux tombaient sur sa nuque et étaient ébouriffés et quelques mèches tombaient devant ses yeux et se collait à sa mâchoire parfaitement dessinée. Ses yeux était redevenu bleu océan et ses dents avec retrouvées leur forme humaine.
La vue de cette scène extraordinaire tordait encore l'estomac de John qui était désormais totalement pétrifié. La dernière chose que vu ce pauvre homme fut le sourire désolé, qui étira les douces lèvres de celui qui venait de lui sauver la vie, qu’il nomma dans un dernier souffle « élu », puis dans son esprit, ce fut le trou noir.


[CA VA VIENDU ! ]




Description mentale ♦ ICI
Signes particuliers ♦ ICI
Histoire


Ancien lieu de vie ♦ ICI
Apposition du seau♦ ICI
Quartier attribué ♦ ICI
Arme ♦ ICI
Don ♦ ICI
Nombre de créatures capturées ♦ ICI
Que sait-il des Chasseurs, et comment les considère-t-il ? ♦ ICI
Que sait-il du monde extérieur ? ♦ ICI
Taux d’obéissance aux Règles de Migdal (%) ♦ ICI

Histoire ♦ ICI

Revenir en haut Aller en bas
Jehiel Arawn


avatar

Messages : 173

MessageSujet: Re: Zayn K. Clifford ~. Dans le fond on est tous un peu barjo   Mer 7 Nov - 2:04

Salut salut !
Ça fait un moment qu'on ne t'a plus vu, alors on vient aux nouvelles. Comment ça se passe avec ta fiche ?
Peut-on toujours te compter parmi nous ?



« Hier était le monstre et Demain sera l'ange ; Le point du jour blanchit nos fronts »
No light, no light
Revenir en haut Aller en bas
 

Zayn K. Clifford ~. Dans le fond on est tous un peu barjo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horatius Island ::  :: Présentations :: Élu-