Partagez | 
 

 Jude | Hey Jude, don't make it bad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jude Harrison


avatar

Messages : 6

MessageSujet: Jude | Hey Jude, don't make it bad    Ven 11 Jan - 7:45

http://img835.imageshack.us/img835/8093/enjoyingfreedom3rdbyjok.jpg
Jude Harrison





JUDE PERCY SPIKE HARRISON

Présentation

Je me nomme Jude Percy Spike Harrison. Je suis bien un être humain, de chair, d'os et de sang, le résultat d'une union entre un homme et une femme. Incroyable, nan ? Âgée de seize ans, j'en parais quatre de plus. Étrange, n'est-il pas ? Natif d'Edwin, je détiens - à ce que j'entends dire - "un accent particulièrement séduisant".


PARLONS DE MOI


Description Physique


Jude est, sans conteste, un être de la nuit et sa peau en est le premier témoin. Diaphane, elle se rapproche plus de celles des cadavres que de celles des vivants. À croire que la lueur fade des néons d'Edwin est imprimée définitivement sur sa chair. Mais ce teint de craie n'est pas ce qui inspire un sentiment de froideur, non : ce sont ses yeux, d'un bleu délavé. Bleu délavé comme celui du ciel d'hiver et aussi dur que de l'acier, perçants et vifs, semblables à ceux d'un faucon.

Ses cheveux sont noirs comme l'encre et ébouriffés comme ceux d'un enfant, contrastant avec son visage. Si on regarde chaque partie de son visage, on y verra un nez droit et fin, des sourcils réguliers et une bouche fine, mais l'ensemble de son visage, bien que fin, donne une impression de banalité et une vague impression féline.

Sans compter que sa maigreur et sa haute taille sont accentuées par un style vestimentaire. Spécial... Malgré tout, son sceau n'est pas caché par ses vêtements. On peut le voir très distinctement dans son cou. On dirait même que le serpent ondule le long de son échine.

Jude, mon dieu ! On lui offrirait le bon Dieu sans confessions, avec sa petite bouille d'ange.



Description Mentale



Le caractère de Jude Harrison est l’un des plus sombres mystères d'Ewin.

Ses jours heureux comme ses jours obscurs, se consument dans un état léthargique déprimant.Jude rumine, piégé dans l’ennui le plus assommant et se plaignant sans cesse. Cet état lui est nuisible, à lui, mais également pour son entourage. Car Jude, qui ne se soucie pas tellement de la normalité, ce qui lui attire beaucoup de jugements négatifs, peut exprimer son ennui en fusillant un mur, en étant plus désagréable que d’habitude avec des commentaires brutaux et déplacés, n’ayant pas peur de blesser tant qu'il peut partager généreusement son malheur…

Ce qui le rend encore plus désagréable ? Le fait de ne pas savoir grand chose des Chasseurs et du monde extérieur.

Son sang-froid, persistant à long terme, le rend indifférent et insensible. Quant à sa détermination, aussi solide que l’acier, Ju' peut vite fatiguer le monde, trop lent selon lui, qui l’entoure. Sans compter qu'il peut faire, encore une fois, preuve d’une remarquable insensibilité et laisser les braves mortels derrière lui.

Demandez à la plupart des gens - bien qu'il ne connaisse presque personne - ce qu'ils pensent de ce jeune homme, une bonne majorité vous répondra que ce n’est qu'un irresponsable individualiste, ne regardant que son nombril. On peut ajouter une forme d’immaturité également ; lorsque l’on froisse son orgueil ou si on le contredit, Mr Harrison se comporte comme un véritable enfant et peut bouder pendant des heures. Bien sûr, dans le cas contraire, il est toujours flatté lorsqu'il reçoit un compliment, bien qu'il masquera toujours sa joie.

Cela dit, l’éclat dans le regard ne ment jamais.



Son histoire


Si on est en droit de considérer que, malgré son mécanisme singulier, Jude est le produit d’une procréation classique, les informations à son sujet sont beaucoup trop restreintes pour la constitution d’un arbre généalogique quelconque.

Vraisemblablement natif d'Edwin comme en atteste un fort accent, on l’imagine grandir dans un milieu avancé . Jude semble s’être construit tout seul, vomi par l’enfer ou quelques prés de ce genre. Mais rien ne sert de raconter son enfance sans interêt. Le moment qui nous intèresse commence pendant une journée ensoleillée :

Le soleil perçait à travers les minces rideaux jaunâtres de la chambre. Poignants et brûlants, quelques minces rayons guerriers venaient s’abattre sur un visage aux traits frais et innocents, contrastant avec sa silhouette déjà bien développée pour son âge. Torse nu, il enfila en plus d’un vieux jean usé, une veste puis descendit lentement les marches de l'escalier. D’un calme imperturbable, il saisit son chapeau sur le pas de la porte et l’enfila promptement. Ses bottes de cuir toujours bien entretenues luisaient par-dessus son jean et claquaient sur le sol poussiéreux de la propriété. Silencieux et imperturbable, en totale abstraction du monde environnement, de la beauté du levé de soleil perçant les nuages de poussière, il avançait dans les rues d'Edwin, sans but précis.

Edwin... "Le premier quartier du Point du monde, et pas des moindres. Il correspond à ce qui se trouve entre le chiffre douze et le chiffre trois, soit le premier quartier.
D'un point de vu plus temporel, il est le plus avancé des quatre quartiers de l'horloge qu'est le Point du Monde. Ce qui sous-entend donc qu'ici, vous vous trouvez approximativement au XXXIème siècle. Si vous y vivez, vous le savez : des robots, des voitures qui volent, des ordinateurs holographiques, des intelligences artificielles...Tout ce que vous rêviez pour simplifier votre vie a été créé. Poubelles qui se sortent toutes seules, une parole à votre frigo pour qu'il vous apporte une bière fraîche...
" Le premier quartier, son quartier.

A peine eut-il le temps de comprendre quoique ce soit et de commencer à se retourner pour quitter les lieux, qu'il reçut un coup violent à la tête qui l'assomma sur le coup. « Bonjour, Jude Percy Spike Harrison. » Il voulut renchérir mais il n'en eut pas le temps, alors que cette personne commencait à débattre sur un sujet, le regardant parfois dans les yeux dans l'attente d'une réponse. Ce par quoi Jude répondait par un hochement de tête. Il ne comprit que quelques mots : Midgal, synchronisation, démon & élu d'Edwin.

Je suis désormais un habitant de la tour de Midgal, je suis un Elu d'Ewin, et un démon est en moi. Les légendes que m'a raconté mon grand-père n'était peut-être pas si fausse que ça...

Règles : ensemble de préceptes ou de commandements. ? Et bien, c'est dommage pour vous. Jude n'aime pas les règles...



Son don & ses armes


"Un lycanthrope, plus connu sous le nom de loup-garou, est, dans les mythologies, les légendes et les folklores principalement issus de la civilisation européenne, un humain qui a la capacité de se transformer, partiellement ou complètement, en loup, ou en créature anthropomorphe proche du loup."

N'a t-on jamais rêvé d'avoir le système pileux d'Austin Power dès ses 15 ans ? Plus sérieusement, le fait qu'il ne contrôle pas son apparence rend ses interactions sociales plus compliqués. Les crocs font peur aux gosses. En outre, son coté "canin" prend parfois le dessus dans certaines situations. Lancez un bâton, vous verrez. Il lui prend parfois l'envie de courir après des petits animaux, surtout des chats... Il supporte assez mal d'être enfermé longtemps, il a besoin de grand espaces pour pouvoir courir tout son saoul. Ce n'est pas un toutou d’appartement...

Jude ne rate jamais sa cible, et son domaine est le lancer de couteaux, il aime jouer avec ces armes là, et les maîtrises très bien.








Revenir en haut Aller en bas
 

Jude | Hey Jude, don't make it bad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horatius Island ::  :: Présentations :: Élu-